Deux réacteurs EPR sur la centrale nucléaire de Taishan

L’EPR tourne !

Le premier réacteur nucléaire EPR a atteint 100% de sa puissance (1 750 MW) ce 30 octobre 2018, à Taishan en Chine.

Avec ce succès, la technologie française EPR a bel et bien démontré sa fiabilité, sa sécurité et sa compétitivité économique.

Rappelons qu’un réacteur EPR permet d’éviter l’émission de plus de 10 millions de tonne de CO2 par an, par rapport à la même quantité d’électricité produite par une centrale au charbon

 

Pour aller plus loin :

Deux réacteurs EPR sont construits sur la centrale nucléaire de Taishan, dans la province du Guangdong dans le sud de la Chine.

En obtenant le 10/04/2018 son autorisation de chargement en combustible nucléaire délivrée par l’autorité de sûreté, le premier EPR de Taishan a été le premier réacteur nucléaire de Génération 3 à entrer en exploitation en Chine. Plusieurs mois ont ensuite été nécessaires pour procéder à l’ensemble des essais de démarrage spécifiques à la mise en service du premier réacteur EPR au monde. Ces essais ont permis de procéder au couplage au réseau électrique le 29/06/2018 puis de franchir les paliers successifs de montée en puissance jusqu’à 100% (1 750 MW) le 30/10/2018.

En démarrant en même temps que l’AP1000, l’EPR a rattrapé les 6 mois de retard avec lesquels il avait commencé sa construction. Il a ainsi non seulement validé son design mais aussi démontré sa compétitivité.