Sans nucléaire, ça sent le gaz.

Accueil     Actualités - Divers     Sans nucléaire, ça sent le gaz.
Publié le 13/10/2021

Mis à part le fait que le gaz fossile est mauvais pour le climat, son prix explose dans le monde entier.

Et cela a un impact sur le prix de l’électricité, le prix de marché étant défini par les dernières capacités de production appelées, en l’occurrence les nombreuses centrales au gaz européennes, au fioul, et au charbon.

En Europe le 28 septembre l’indice de référence du gaz TTF néerlandais a bondi de 12% à plus de 85 euros/MWh, un record, après une baisse de l’offre russe.

Mi-septembre plus d’une douzaine de supertankers de gaz naturel liquéfié attendaient leur tour pour faire le plein dans le port qatari de Ras Laffan, signe de la tension sur le marché mondial du gaz.

Le gaz de schiste américain n’est pas en mesure de renflouer l’Europe. En effet les approvisionnements sont si serrés que les américains doivent composer avec leur propre pénurie, et les factures exorbitantes qui l’accompagnent.

La crise énergétique qui touche l’Europe concerne aussi le reste du monde. Des millions de personnes ressentiront l’impact de la flambée des prix du gaz fossile cet hiver.

Le prix moyen du baril de Brent a avoisiné 75 $ durant la semaine du 20 septembre. À ce prix le fioul lourd est actuellement « plus compétitif » que le gaz naturel pour produire de l’électricité, alerte l’IFP Energies Nouvelles (IFPEN) dans une note publiée le 27 septembre.

Et il n’y a pas que le gaz. L’Europe a aussi besoin de plus de charbon de Russie. Des électriciens européens sont contraints de demander à la Russie un approvisionnement supplémentaire en charbon pour atténuer la crise énergétique avant l’hiver. Mais il est difficile pour la Russie d’augmenter ses exportations dans un délai aussi court.

L’hiver va être long.

Si seulement nous disposions d’une source abondante d’électricité bas-carbone et pilotable, qui peut se passer du back-up des énergies fossiles, et qui ait fait ses preuves pour décarboner massivement des systèmes électriques… Oh wait!

Partager