Réactions aux catastrophes climatiques en Allemagne et en Belgique

Accueil     Transition écologique     Réactions aux catastrophes climatiques en Allemagne et en Belgique
Publié le 20/07/2021

Ce n’est pas un problème du futur. La crise climatique est déjà là, et elle prend des vies.

Les 6 dernières centrales nucléaires allemandes, condamnées à être fermées prématurément entre fin 2021 et fin 2022, sont parmi les sources bas-carbone les plus performantes du monde.

La sortie du charbon y est en revanche projetée pour 2038, et le principal substitut prévu est le gaz fossile.

En Belgique, la transition énergétique engagée va malheureusement consister à remplacer des centrales nucléaires bas-carbone par des centrales au gaz fossile subventionnées.

Et le pouvoir politique allemand continue de peser de tout son poids pour exclure le nucléaire de la taxonomie européenne, alors que beaucoup de pays d’Europe centrale attendent cet outil pour remplacer le charbon.

Cette absence de discernement nous condamne tous au pire.

Partager