Notre Association

Voix du Nucléaire

Cette nouvelle association citoyenne se donne pour but d’apporter motivation, opportunités et moyens à l’expression des employés et sympathisants de la filière nucléaire dans toutes ses composantes qu’elles soient industrielles, médicales ou académique, et de leur permettre ainsi de transmettre leur fierté d’appartenance au nucléaire français et les raisons factuelles qui la fondent.

Notre objectif

Cette initiative est née du besoin urgent de restaurer la confiance des populations dans l’énergie nucléaire, élément incontournable de la lutte contre le changement climatique, qu’il est à ce titre urgent de promouvoir plutôt que de déconsidérer. La conviction qui l’anime est que les employés et les sympathisants de l’industrie nucléaire ont tous la légitimité nécessaire pour être eux-mêmes les porte-paroles de la filière et que les faits seuls se suffisent largement.

Les VOIX DU NUCLEAIRE est une association d’employés et sympathisants, bénévoles, de la filière nucléaire au sens large, indépendante de toute attache économique, institutionnelle, syndicale ou politique.

Elle a été créée en mars 2018 par et pour des employés qui, à titre individuel, souhaitent :

  • Se réapproprier la fierté d’être les acteurs d’une filière scientifique et industrielle d’exception
  • Participer au rétablissement des faits la concernant
  • Positionner le nucléaire comme élément essentiel d’un mix énergétique bas carbone

Quoi

L’image du nucléaire est aujourd’hui tellement dégradée, diffuse et profonde, le barrage médiatique est tel, que peu essayent, et encore moins parviennent, à prendre la parole pour rétablir les faits et objectiver les débats. C’est pourtant dans le cadre du décret sur la programmation pluriannuelle de l’énergie que ces débats vont conduire à la décision qui imposera à la filière ses perspectives d’avenir et, de fait, ses chances de rétablissement.

Notre objectif est d’abord de permettre aux employés de la filière de retrouver et d’assumer une parole publique puis d’encourager à ce qu’elle soit relayée par les autres pans de la société (santé, diplomatie, entreprise, pouvoir d’achat, emploi, environnement) qui pourront s’appuyer sur elle pour, eux-aussi, partager publiquement les avantages et bénéfices que l’industrie nucléaire leur apporte.

Comment

Nous avons pour objectifs de (re)donner aux employés de la filière nucléaire la motivation, les outils et les occasions de faire entendre leur voix et de faire valoir leur connaissance et leur expertise du domaine

Les deux messages sur lesquels est construite cette association, et les seuls auxquels ses adhérents s’engagent, sont les suivants :

Nous sommes fiers de l’industrie nucléaire française et du rôle que nous y jouons
Nous promouvons une information objective sur le nucléaire et les faits comme antidote à la peur
Le plus nous sommes, le plus ce message passe, le plus de poids nous apportons à une décision favorable.

Il y a peu de chance que nous soyons trop nombreux, soyons donc unis.

Pourquoi

Si nous sommes convaincus de la nécessité impérative de cet effort, c’est que nous, membres de Voix du Nucléaire, avons fait et faisons le nucléaire français, de l’intérieur, quotidiennement. Nous savons ses qualités, autant que ses axes d’améliorations, ses forces comme ses faiblesses. Nous savons surtout qu’il n’a besoin ni de mesure d’exception ni d’interventionnisme pour réussir, mais d’un cadre normal dont la condition est le rétablissement des faits dans l’opinion via la reprise d’une parole et d’un rôle qu’il s’est laissé confisquer. Nous savons que l’économie, la compétitivité, les engagements environnementaux, l’avenir sur l’échiquier mondial de la France reposent directement et indirectement sur lui.

Car si les difficultés de l’industrie sont réelles, nombreuses d’entre elles trouvent leur source dans cette image désastreuse, transmise à tort et de longue date, au grand public. Dans nos sociétés, cette désinformation massive devient déni de démocratie et, pour l’industrie, un handicap direct et concret.

L’électricité est l’énergie de l’avenir : de la digitalisation, de la performance, de la propreté, de l’indépendance, de la mobilité, de la liberté et de la multiplication des usages. A condition qu’elle soit disponible maintenant, massivement et sans émissions de gaz à effet de serre et de particules. C’est possible, ici, en France, grâce au nucléaire et grâce à ses travailleurs qualifiés, répartis sur tout le territoire. 230 000 travailleurs de la filière, 1 million d’emplois, une activité de haute valeur ajoutée, industrielle, non délocalisable.

Développons-la !