L’équipe

Qui sommes-nous ?

 

Créée en mars 2018, les VOIX DU NUCLEAIRE est une association de bénévoles, employés et sympathisants de la filière nucléaire française, indépendante de toute attache économique, institutionnelle, syndicale ou politique.

L’association, animée par et pour des employés, vise à se réapproprier la fierté d’être les acteurs d’une filière scientifique et industrielle d’exception et participer au rétablissement des faits la concernant.

 

Le Bureau

Myrto Tripathi

Myrto Tripathi

Présidente

Myrto Tripathi est la présidente des Voix du Nucléaire depuis sa création le 20 mars 2018.

L’idée puis l’initiative de cette association lui vient après trois années passées à graviter dans ce qu’il est commun d’appeler le « circuit des COP » et des négociations climat, à côtoyer et participer au mieux à tout cet effort, institutionnel mais aussi sociétal des entreprises et des associations de la société civile pour « sauver le climat » et, par la même, « la planète ». Pendant trois ans elle réalise que l’intérêt immense suscité par le sujet n’est égalé que par le peu d’intérêt porté à la technique et à l’efficacité des solutions proposées. Des quantités astronomiques d’argent sont englouties, des hommes et des femmes politiques s’engagent, des citoyens se mobilisent et réalisent des sacrifices concrets sur leurs modes de vie et, pourtant, rien ne se passe.

Malgré 40 ans d’engagement climat, le mix énergétique mondial reste quasi inchangé et les émissions continuent de s’accumuler voire de croître. Des gens meurent, des espèces disparaissent, et ça ne fait que commencer.

Elle apprend trois choses :

  • Que le changement climatique est bien plus grave que ce qu’elle pensait en avoir compris
  • Que l’énergie nucléaire doit être utilisée massivement pour contribuer à remplacer part les 80% d’énergies fossiles qui alimentent aujourd’hui la planète (avec l’hydroélectricité, l’éolien et le solaire, là où les énergies fossiles sont encore) et que sans le nucléaire le problème ne trouvera pas de solution
  • Que ceux qui fondent les décisions et construisent la narration n’en parlent pas et qu’une part non négligeable de l’effort fourni va à combattre l’énergie nucléaire plutôt que le changement climatique

Alors qu’elle avait quitté le domaine du nucléaire pour participer à la lutte contre le changement climatique elle se rend compte que le meilleur moyen de le faire est justement d’y retourner. Le tabou et la mécompréhension qui entourent cette technologie doivent être levés, les Voix du Nucléaire vont tenter d’y contribuer.

Myrto Tripathi est également, depuis fin 2014, conseillère de Brice Lalonde, ancien ministre de l’environnement, ambassadeur de France pour le climat, sous-secrétaire de l’ONU et coordonnateur exécutif de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio + 20), en tant que président du Business & Climate Summit et de l’Académie de l’eau. Leur collaboration réussie est ancrée dans leur conviction commune que le climat est l’enjeu déterminant de notre époque et que les entreprises ont un rôle important à y jouer. Elle considère en effet que la mobilisation de l’outil de production et de transformation est en effet indispensable à la bataille contre le changement climatique. Porteuses d’innovation et de changement des pratiques industrielles et de consommation, les entreprises sont réellement globales et tout autant impactées par les conséquences du changement climatique qu’impactantes.

Avant de rejoindre Brice, Myrto avait dix ans d’expérience à AREVA, où elle a débuté sa carrière en 2004 en tant que chef de cabinet du directeur Mines-Chimie-Enrichissement, avant d’être en charge de la stratégie du secteur Combustible, puis de la vente en Inde du combustible, matières comprises, associés aux futurs EPR™ de Jaitapur et enfin de la vente de l’EPR ™ à la Suède.

Elle est ingénieur industriel de la North Carolina State University (États-Unis), diplômée de la grande école HEC et de la 66ème session de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale.

Claude Jaouen

Claude Jaouen

Vice président

Ancien élève de l’Ecole Centrale de Paris et Docteur-ingénieur, Claude Jaouen a travaillé dans l’industrie nucléaire depuis plus de 40 ans, dans la recherche et développement au CEA, l’ingénierie, la construction et la mise en service de l’usine de La Hague chez SGN, puis son exploitation chez Cogema jusqu’u début des années 2000.

Après avoir dirigé le secteur Combustible de Framatome-ANP, il prend la présidence de SGN et la direction des activités de services d’AREVA NC, avant d’être nommé Directeur du secteur Réacteurs d’AREVA NP en 2008, au moment du lancement du projet de 2 EPR à Taïshan en Chine.

Il prend en 2011 la direction du Business Group Réacteurs et Services d’AREVA, qu’il quitte en 2014 pour créer sa propre structure de conseil, activité qu’il exerce depuis cette date.

Souhaitant partager dans la société civile ses convictions acquises par l’expérience sur les questions énergétiques et climatiques, il est cofondateur en 2018 des « Voix du Nucléaire ».

Guillaume Milot

Guillaume Milot

Secrétaire

Guillaume suit les dossiers nucléaires européens pour le gouvernement français.

Il a auparavant travaillé pour la promotion de la recherche sur les énergies décarbonées et la communication scientifique. Ces expériences l’ont convaincu du besoin de porter une voix rationnelle sur les questions énergétiques.

Sonia Samissoff

Sonia Samissoff

Trésorière

Salariée de la filière depuis plus de 30 ans, Sonia y travaille aujourd’hui sur les questions de sécurité économique. 

Elle a exercé auparavant des activités au sein des directions juridique, communication institutionnelle et au secrétariat général. L’atout que représente l’énergie nucléaire pour répondre aux besoins des individus et des industries l’a conduite à s’investir auprès des Voix du Nucléaire.

Jadwiga Najder

Jadwiga Najder

Développement international

Jadwiga, de nationalité polonaise, a rejoint en 2019 la société d’ingénierie-conseil nucléaire Oakridge, où elle travaille sur des systèmes du réacteur EPR de Hinkley Point C.

Elle détient un double diplôme de l’European Master in Nuclear Engineering auprès de la Politecnica de Catalunya et de l’ENSTA Paris Tech.

Elle a réalisé des stages d’ingénierie nucléaire auprès d’organisations de recherche en Russie, en Espagne, en République Tchèque et en France (au CEA).

Florent Le Goux

Florent Le Goux

Coordinateur éditorial

Florent est ingénieur géologue chez Orano Mines. Après 10 ans d’expatriation sur des projets d’exploration minière, son travail consiste à présent à estimer les ressources de gisements d’uranium. Il a entamé sa carrière en considérant que mettre ses compétences au service de la valorisation de cette matière première était une manière efficace de contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique.

Son parcours et son expérience ont forgé sa conviction que la reconnaissance sociétale des atouts du nucléaire face aux défis énergétiques, sociaux et environnementaux de ce siècle passe par une meilleure connaissance du public, et que tous les professionnels du domaine peuvent avoir un rôle à y jouer.

En soutien du Bureau, pour accompagner le développement international des Voix:

Raquel Heredia

Développement international

Raquel est ingénieure en Développement Durable, diplômée à Mexico City dont elle est originaire et titulaire d’un Master en études du développement de l’Institute of Development Studies au Royaume-Uni.

Elle a mené des recherches approfondies sur l’acceptabilité du public et la communication dans l’industrie nucléaire; se concentrant sur l’utilisation des outils de la communication digitale. Grâce à ses recherches, elle espère contribuer à changer l’image actuelle de l’industrie nucléaire pour lui permettre de regagner la confiance du public.

Twitter

Grand dossier

Lettre ouverte aux nouveaux députés

Pin It on Pinterest