En avril, près de « 2 électrons sur 3 » de l’électricité belge provenaient d’une centrale nucléaire

Accueil     Blog - Nucléaire dans l'UE     En avril, près de « 2 électrons sur 3 » de l’électricité belge provenaient d’une centrale nucléaire
Publié le 15/05/2020

Attention chers voisins, à ce rythme-là vous allez finir par atteindre le niveau de « l’anomalie française », avec ses plus de 70% d’électricité d’origine nucléaire, et son mix parmi les plus bas carbone du monde (cela dit en toute modestie bien sûr, vous nous connaissez !).

En avril, notamment du fait de la baisse de la consommation, près de « 2 électrons sur 3 » de l’électricité belge provenaient d’une centrale nucléaire (en temps normal la part du nucléaire dans le mix électrique belge est plutôt de l’ordre de 50%), permettant au passage de réduire le recours au gaz et donc d’abaisser les émissions de CO2.

Pour autant, les perspectives du nucléaire en Belgique sont loin d’être radieuses. Officiellement le pays est censé avoir arrêté d’en faire usage en 2025, et les projets de centrales au gaz se multiplient pour remplacer sa part pilotable de l’approvisionnement en électricité. Ce qui n’est bon ni pour le climat ni pour les populations.

En Belgique aussi, la première source d’énergie bas-carbone d’Europe a besoin du soutien de la société civile reconnaissant ses bénéfices à leur juste valeur.

Partager