Communiqué de presse – manifestation contre la fermeture de Fessenheim

“ Défendons nos citadelles du climat ! ”

 

L’association “Voix du Nucléaire” manifeste contre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Paris, le 17 février 2020

L’association “Voix du Nucléaire” et d’autres organisations de la société civile se rassembleront le 22 février à Fessenheim pour dénoncer la destruction programmée de la plus importante source d’électricité bas carbone européenne, le parc nucléaire français, cité par de nombreux pays et institutions internationales comme une réussite exemplaire et un atout majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique.

A cette date, sur la base d’une pure décision politique, l’unité 1 de la centrale nucléaire EDF de Fessenheim produira son dernier kWh. L’unité 2 sera, elle, déconnectée du réseau le 30 juin prochain.

Ce gaspillage d’une source d’électricité très bas carbone (4g/kWh en France, 10 fois moins que le solaire photovoltaïque) n’est pas le résultat d’un problème de sûreté mais une décision strictement politique et politicienne, prise dans la précipitation et sans concertation, pour obtenir le support politique des Verts, et sous la pression allemande. Fessenheim 1 est le premier des 16 réacteurs dont l’arrêt est arbitrairement programmé d’ici 2035, selon la “programmation pluriannuelle de l’énergie” (PPE), récemment publiée par le gouvernement. Ne laissons personne réécrire l’histoire ! Si Fessenheim doit être un symbole, qu’il soit celui de la négligence d’une poignée de politiciens, au mépris de l’intérêt de tous nos concitoyens.

La fermeture de Fessenheim entraînera une augmentation des émissions annuelles du secteur électrique de 6 à 12 millions de tonnes de CO2 (l’ensemble des vols domestiques en France en 2018 a généré 5 millions de tonnes de CO21) et 5 à 13 milliards d’euros d’impôts supplémentaires pour justement compenser EDF de la vente d’électricité qu’il aurait pu encore réaliser

Depuis la fin 2019, les fermetures de réacteurs se succèdent en Europe : Mühleberg en Suisse, Ringhals 2 en Suède, Philippsburg 2 en Allemagne, et maintenant Fessenheim en France. En parallèle, les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent pas, ou diminuent peu, et les opérateurs européens de réseaux électriques alertent tous sur la stabilité du réseau pour laquelle les capacités pilotables sont indispensables. Nos voisins allemands ont programmé la fermeture de leurs 6 réacteurs nucléaires encore en activité d’ici fin 2022 et repoussent leur sortie du charbon en 2038, malgré l’échec de leur politique énergétique de réduction d’émissions de CO2.

L’association des “Voix du Nucléaire” et d’autres groupes citoyens militants écologistes se rassembleront à Fessenheim pour protester contre cet acte de vandalisme climatique et environnemental, de mise en cause de notre indépendance énergétique et sécurité d’approvisionnement, et de gâchis d’une source d’électricité durable et profitable.

La pensée unique n’est pas que source d’erreur, elle tue.

 

_______________________________

1 Source : Ministère de la transition écologique et solidaire. 

 

 

Contacts presse :

– Présidente de l’association :
Myrto TRIPATHI, myrtotripathi@gmail.com
– Vice-président de l’association :
Claude JAOUEN, claude.jaouen@c4top.com
presse@voixdunucleaire.org

Pour plus d’information :

– Le site internet des Voix du Nucléaire : voix-du-nucleaire.org

Twitter

Grand dossier

Lettre ouverte aux nouveaux députés

Pin It on Pinterest