Chine : différentes technologies envisagées pour le programme nucléaire

Accueil     Nucléaire dans le monde     Chine : différentes technologies envisagées pour le programme nucléaire
Publié le 16/11/2021

Énergie nucléaire – la Chine ne met pas “tous ses œufs dans le même panier” 🧺 #GenIV

Outre le lancement de chantiers de réacteurs classiques à eau pressurisée (génération III) en série, elle teste aussi en parallèle plusieurs technologies de génération IV.

Les unités 1 et 2 du site de Shidaowan, réacteurs nucléaires à gaz à haute température HTR-PM, de quatrième génération, ont toutes deux atteint la première criticité, marquant le début de leur exploitation. Prochaine étape : la connexion au réseau électrique.

La construction de l’unité de démonstration Shidaowan HTR-PM de 210 MWe a débuté fin 2012. L’exploitation réussie de l’unité pourrait ouvrir la voie à des unités commerciales de 600 MWe.

18 autres réacteurs HTR-PM sont proposés pour le site de Shidaowan. La version à plus grande échelle appelée HTR-PM600 disposera d’une grande turbine de 650 MWe entraînée par six réacteurs HTR-PM.

Les réacteurs à haute température présentent des avantages non négligeables, en ouvrant également de nouvelles applications au-delà de l’électricité. La production d’hydrogène à haute température et la fabrication d’acier en particulier seraient très utiles dans les efforts de décarbonation.

Utilisés pour la production d’électricité, ils pourraient permettent des gains d’efficacité potentiellement importants. Une efficacité thermique accrue se traduit par des besoins en combustible et en flux d’eau plus faibles.

Partager