Belgique : prolongation est possible techniquement selon l’AFCN

Accueil     Nucléaire dans l'UE     Belgique : prolongation est possible techniquement selon l’AFCN
Publié le 18/01/2022

La fin des réacteurs nucléaires de Doel 4 et Tihange 3 en 2025 n’est pas une fatalité. C’est l’autorité de sûreté nucléaire belge (AFCN) qui le dit. Leur prolongation est possible techniquement, à condition que la Belgique et leur opérateur Electrabel s’en donnent rapidement les moyens.

Pour le climat, mais aussi pour ne pas aggraver la fragilité du système électrique d’Europe de l’ouest, et sa dépendance aux importations de gaz russe et de LNG américain.

Lisez un article ici.

Partager