Belgique : Eneco n’est plus contraint de capter le CO2 de sa future centrale au gaz » 

Accueil     Transition écologique     Belgique : Eneco n’est plus contraint de capter le CO2 de sa future centrale au gaz » 
Publié le 30/09/2021

Six mois seulement séparent ces deux décisions.

La Libre le 23 mars : « Sortie du nucléaire : Eneco devra capter le CO2 de sa future centrale au gaz » 

La Libre le 28 septembre : « Sortie du nucléaire : Eneco n’est plus contraint de capter le CO2 de son projet de centrale au gaz » 

Pour rappel, la Belgique est engagée dans une transition énergétique qui va essentiellement consister à remplacer ses centrales nucléaires bas-carbone par des centrales au gaz fossile fortement émettrices de CO2, et subventionnées via le mécanisme CRM.

Suivant le plan défini, la part d’électricité à base d’énergies fossiles, représentant actuellement 27% de la production nationale, atteindrait un pic de 72% en 2030, augmentant les émissions de gaz à effet de serre du secteur de l’ordre de +50% à cet horizon.

L’un des arguments des promoteurs de cette démarche est la mise en place de capture de CO2. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que la crédibilité de cette promesse vole en éclat.

Il ne faut pas s’y tromper, la politique de transition menée ici n’a qu’un seul objectif sincère : se débarrasser du nucléaire au plus vite. Quitte à sacrifier le climat, l’emploi, la sécurité d’approvisionnement du pays et de ses voisins, le pouvoir d’achat des ménages modestes, et une autre part de la souveraineté énergétique européenne en augmentant sa dépendance au gaz fossile importé. L’anti-nucléarisme militant est à ce prix, en Belgique et ailleurs.

Partager