#8 Le nucléaire sauve des vies

Accueil     Non classifié(e)     #8 Le nucléaire sauve des vies
Publié le 25/11/2021

(il ne pollue pas l’air contrairement au charbon, et la médecine nucléaire… existe)

Comment le nucléaire contribue-t-il à l’objectif de développement durable n°3 de l’ONU : améliorer la santé

La mortalité mondiale due à la pollution extérieure par les particules fines générées par la combustion des énergies fossiles est estimée à plus de 8 millions de décès prématurés par an.

Les populations qui n’ont pas accès à des sources d’énergie modernes pour cuisiner et se chauffer dépendent de combustibles solides (bois de chauffage, fumier, déchets de récolte). La pollution de l’air intérieur qui en résulte, que l’OMS considère comme “le plus grand risque environnemental pour la santé des populations pauvres”, est responsable de la mort d’au moins 1,6 million de personnes chaque année.

Le nucléaire fournit une énergie abondante et fiable permettant de s’éclairer, de se chauffer, d’alimenter les véhicules électriques sans polluer l’air.

Chaque année, plus de 40 millions de procédures de médecine nucléaire sont réalisées dans le monde.

La médecine nucléaire est un élément essentiel du diagnostic des problèmes de santé liés au fonctionnement des organes, des tissus ou des os. Les radio-isotopes produits dans des réacteurs nucléaires sont utilisés comme traceurs dans les TEP, l’un des moyens les plus précis de détecter et d’évaluer la plupart des cancers.

Les chercheurs analysent des molécules spécifiques à l’intérieur du corps à l’aide de matières nucléaires. Ces techniques sont une composante de recherche essentielle sur les maladies chroniques comme le SIDA ou la maladie d’Alzheimer.

La radiothérapie permet de traiter de nombreux types de cancer, ainsi que d’autres affections telles que la maladie de Graves (la cause la plus fréquente d’hyperthyroïdie). La plupart des tumeurs cancéreuses sont sensibles aux rayonnements. Il existe de nombreux traitements différents, avec des radiations externes ou internes, qui peuvent contrôler ou éliminer le cancer en irradiant la zone qui le contient.

Le cobalt-60, un sous-produit nucléaire, tue les bactéries nocives et mortelles ce qui en fait un outil efficace pour la stérilisation des équipements médicaux tels que les seringues et les cathéters.

Le rapport complet de la World Nuclear Association est disponible ici.

Partager