#3 Le nucléaire limite l’impact sur les espaces naturels et la biodiversité

Accueil     Non classifié(e)     #3 Le nucléaire limite l’impact sur les espaces naturels et la biodiversité
Publié le 25/11/2021

(par sa sobriété en ressources et en espace, et par les applications de la science nucléaire)

Comment le nucléaire contribue-t-il à l’objectif de développement durable n°15 de l’ONU : préserver la biodiversité terrestre.

Les activités humaines ont transformé le visage de notre planète. Les pratiques non durables dans des activités telles que l’extraction de carburant ou l’agriculture, ainsi que le changement climatique, constituent une menace importante pour la biodiversité à travers le monde.

Les forêts, qui absorbent un tiers de toutes les émissions de CO2, sont essentielles à la modération du réchauffement climatique. Cependant l’exploitation forestière, y compris pour la production de biomasse énergétique, l’altération des terres et la désertification dégradent les forêts du monde entier, ce qui entraîne à son tour des désertifications, des dégradations et des pertes de biodiversité supplémentaires.

Les forêts peuvent également être menacées par l’extraction du charbon. La forêt de Hambach dans l’ouest de l’Allemagne a été presque entièrement détruite par l’extraction de la lignite, dont la combustion émet des quantités particulièrement élevées de CO2.

Le nucléaire est particulièrement efficace pour remplacer les centrales à charbon qui jouent le même rôle sur les réseaux électriques, mais aussi pour prévenir l’utilisation de biomasse forestière en base pour produire de l’électricité, freinant ainsi la déforestation.

Par rapport aux autres sources d’énergie à faible empreinte carbone et du fait de sa forte densité, l’énergie nucléaire est celle qui nécessite le moins de ressources et le moins d’espace artificialisé par unité d’énergie produite, laissant plus de terres non altérées pour les habitats naturels.

Les techniques nucléaires sont également utilisées pour évaluer la qualité du sol et étudier comment les cultures absorbent les nutriments, participant au développement de méthodes de gestion des sols et de production agricole plus efficaces.

Les experts peuvent également suivre et empêcher les contaminants de nuire à l’environnement au moyen de la science nucléaire, en identifiant des isotopes dans ces contaminants afin de mesurer leur concentration et tracer leur source.

Le rapport complet de la World Nuclear Association est disponible ici.

Partager